Courses Uncategorized

Apprendre à combiner deux séries

Avec le calendrier 2017 de la série Micra qui a été réduit, Olivier Bédard en profite pour sortir des sentiers battus. Le Lanaudois amorce son apprentissage à tourner qu’uniquement à gauche lors d’une épreuve.

Depuis le début de la saison Bédard poursuit un chemin qu’il lui permet d’affûter ses couteaux sur circuits ovales. En effet, le coureur de vingt ans a décidé de prendre part à trois épreuves du calendrier de l’ACT. Cette série est dans la lignée du stock-car canadien. Elle est reconnue comme étant la série la plus relevée sur ovale au Québec sur bitume.

Lors de son premier séjour en ACT (American-Canadian Tour) , le Terrebonnien a enregistré la dixième position à l’autodrome de Montmagny à la fin du mois de juin. Lors de sa seconde épreuve à Saint-Eustache, le 8 juillet dernier,  il a terminé au 13 rang à Saint-Eustache.

“Rouler sur circuit ovale, c’est bien plaisant. J’ai un réel plaisir sur ces pistes, raconte celui qui pilote la voiture numéro 18 en . Je suis loin de vouloir abandonner et je veux en faire plus. Avec l’expérience que j’ai c’est plus facile de passer d’un circuit routier à un circuit ovale contrairement à ce que ça l’aurait pu être lorsque j’étais plus jeune.”

Retrouver son dû en Micra

Il y a deux ans, il avait été sacré champion lors de la saison inaugurale de ce championnat avant de terminer derrière son coéquipier Xavier Coupal, l’an dernier.

“Non ce n’est pas plus compliqué cette saison. C’est tout simplement que parfois la chance doit être de notre côté pour compléter avec d’excellents résultats. Cependant, la malchance fait en sorte que ça nous prive de certaines petites choses.”

Cette saison, les résultats ne sont pas tout à fait ceux qu’il désirerait. Malgré qu’il termine avec régularité au sein du top 5, Bédard traîne légèrement de la patte au classement des pilotes alors que le drapeau de mi-saison est agité dans la série du constructeur nippon.

Après avoir effectué un passage en série Pinty’s il y a deux ans, la série canadienne de stock-car est toujours dans le radar du Lanaudois.

“Il y a beaucoup de chemin à faire, mais chaque année, je me rapproche de plus en plus d’un passage en série Pinty’s, reconnaît le pilote de vingt ans. On travaille fort là-dessus. C’est l’une des raisons pour laquelle je fais de l’ACT. Si j’arrive en Pinty’s à un moment, je vais déjà avoir un peu d’expérience sur ovale.”

Le Grand Prix de Trois-Rivière sera la prochaine destination du pilote Lanaudois la fin de semaine du 12 et 13 août. Il renouera avec le tracé ovale de Saint-Eustache une semaine plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *