Breaking News Courses

Kevin Lacroix dominant à Trois-Rivières

Lacroix

TROIS-RIVIÈRES | C’est sous un ciel couvert que les coureurs de la série Pinty’s ont pris le départ. L’Eustachois Kevin Lacroix aura eu une petite peur en milieu d’épreuve, mais a mené du début à la fin pour récolter sa première victoire cette saison.

Lacroix a tenu à l’écart Andrew Ranger dans les derniers tours de l’épreuve en comptant cinquante creusant même l’écart jusqu’à deux secondes. Il sort victorieux pour une deuxième fois à Trois-Rivières et une troisième fois en carrière dans la série Pinty’s.

« C’est le grand prix que l’on veut gagner et ça l’arrive pour une deuxième fois en autant d’années je suis vraiment content », avoue le pilote de 27 ans.

Dans les derniers tours, Lacroix a donné tout un spectacle de pilotage. À de multiples occasions, il est venu frôler les différents murets sur le circuit. Il a même passé bien près de terminer son épreuve dans les pneus au bout du virage Carmel.

« Aussitôt que j’ai touché les freins, j’ai su que j’allais sur le mur, reconnaît-il. Je pensais que ça allait être la fin de ma course. »

« Je savais qu’il était rapidement et qu’il était excellent en sortie de virages, enchaîne pour sa part Ranger. Quand il a touché le mur, je me suis dit : ‘ahhh j’ai peut-être une chance’. »

Pour sa part, Andrew Ranger poursuit sa séquence de rêve sur le tracé trifluvien. Le natif de Roxton Pond a conclu l’épreuve en deuxième position. Il a tenté de profiter du petit incident entre Lacroix et Tagliani au 32e tour, sans succès.

« Sans sauter le départ, tu essayes de suivre le premier pour voir quand il va bouger, explique Tagliani. J’essayais d’être à sa hauteur à l’extérieur pour être à l’intérieur du virage deux. Je ne m’attendais pas à ce qu’on se cogne les portières tout le long de la ligne droite. »

« Pendant deux virages j’ai senti une vibration, mais quand je suis rentré sur Carmel, c’était disparu, raconte Lacroix. On a été chanceux de sortir de là sans dégâts. »

Si Lacroix a eu une vibration que pour deux virages, c’était tout le contraire pour le Lanaudois qui termine en troisième position.

« J’avais une vibration du tonnerre, glisse-t-il. Je voulais juste terminer la course sur le podium. »

Déception chez les pilotes locaux

Pour plusieurs Québécois, les résultats de l’épreuve n’ont pas été ceux escomptés. Les frères Louis-Philippe et Jean-François Dumoulin terminent respectivement huitième et dixième le CanAm 50.

« On a travaillé très fort pour résoudre un problème de freins la semaine dernière. La pédale est bonne, mais on a un problème de bloc de frein qui fond sur le disque lui-même, ce qui glace le disque. Je suis obligé de freiner 100 à 150 pieds devant tout le monde. J’ai essayé de trouver des solutions, mais je n’ai pas été capable d’en trouver une. »

Dans le cas de Jean-François, un accrochage avec Gary Klutt en début de compétition a endommagé le devant de son véhicule. Cependant, un morceau de fibre de verre a contraint les officiels à lui décerner le drapeau noir, le forçant à rentrer aux puits. Il terminera dixième. De son côté, Marc-Antoine Camirand croise le fil d’arrivée au quinzième rang.

La majorité du spectacle a été offert dans le peloton, notamment pour la cinquième position. Un invité peu attendu à l’événement, Jeffrey Earnhardt perce le top 5 devant le duo Dumoulin et le jeune Cayden Lapcevich. L’Ontarien a d’ailleurs été impliqué dans un incident mettant fin à la course de Simon Dion-Viens au 26e tour. Ce dernier ayant raté son freinage a conclu sa fin de semaine dans le mur de pneus. Lapcevich reprendra la route pour sauver les meubles au championnat finissant sixième.

Jason Hathaway et Anthony Simone ont également abandonné l’épreuve en raison d’un problème d’essieu et de surchauffe moteur. Entre temps, au 11e tour, Dussault a accentué la pression sur Cayden Lapcevich. Après plusieurs tentatives inachevées, le natif de Lorraine voit sa suspension avant gauche rendre l’âme.  David Michaud a lui aussi abandonné l’épreuve.

La série Nascar Pinty’s ne chômera pas bien longtemps. Dès samedi prochain, les pilotes de la série rouleront en Nouvelle-Écosse sur le Riverside Speedway. Ily a fort à parier qu’Andrew Ranger tentera tout pour accentuer son avance sur Cayden Lapcevich au classement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *