Armada Hockey LHJMQ Saguenéens

Roy fait mal à l’Armada en troisième

Nicolas Roy a inscrit le but vainqueur en troisième. Photo : Vincent Éthier
Nicolas Roy a inscrit le but vainqueur en troisième. Photo : Vincent Éthier

L’Armada de Blainville-Boisbriand n’a pas réussi à se donner un coussin supplémentaire, elle qui s’est inclinée 3-2 contre les Saguenéens de Chicoutimi, dimanche après-midi.

Pourchassée par les Mooseheads d’Halifax, qui souhaitent s’emparer de la 16e place, l’Armada a échappé des points importants, qui lui auraient permis de s’approcher de plus en plus de la danse du printemps.

Nicolas Roy a joué les trouble-fêtes dans la dernière portion de la troisième pour offrir à son équipe deux points tout aussi précieux pour sa course aux séries. Le choix de quatrième ronde des Hurricanes de la Caroline a enregistré son 40e de la saison en faisant dévier un tir de la pointe pour surprendre Francis Leclerc. Son filet a été inscrit alors que Morgan Adams-Moisan purgeait une pénalité majeure de cinq minutes.

« Avec l’absence de Frédéric Allard, il fallait se simplifier la tâche en avantage numérique et c’est ce que nous avons fait sur le troisième but. Je suis satisfait de la façon dont nous avons joué, nous n’avions pas accordé beaucoup de tirs dans les premières minutes de chaque période. Nicolas est un leader dans notre formation et il travaille toujours dans l’optique de se surpasser. Il va faire mentir tous ceux qui ont douté de lui », a encensé Yanick Jean.

Roy a également ajouté une passe à sa fiche. Landon Schiller et Artem Maltsev ont aussi revendiqué la même récolte que leur coéquipier de 19 ans. Pour sa part, Julio Billia s’est dressé devant les attaques des locaux. Après avoir accordé deux buts en première, il n’a rien donné par la suite pour ainsi compléter la rencontre avec 25 arrêts.

Seuls Kristian Pospisil et Samuel Hunter ont réussi à tromper sa vigilance, mais il faut tout de même souligner que le portier ne pouvait rien faire sur les deux séquences.

Deux majeures qui coûtent cher

Malgré qu’ils aient pris une avance de 2 à 1 après 20 minutes, les hommes de Joël Bouchard n’ont pas vu les choses tourner en leur faveur par la suite. Le pilote du noir et blanc a choisi de donner du repos à Tyler Hylland, Miguel Picard et Alexander Katerinakis, qui évoluent souvent avec un homme en moins, et des pénalités majeures à William Gignac et Adams-Moisan ont gâché ses plans.

« Je ne suis pas convaincu que celle à Adams-Moisan méritait un cinq minutes, mais ça se passe vite pour les arbitres aussi. Nous jouons trois matchs en quatre soirs, je donne une soirée de congé à des jeunes et j’en perds deux autres. Nos joueurs étaient vidés et je dois donner du temps de glace en infériorité numérique à des gars qui ne s’y retrouvent pas », a affirmé Bouchard.

Avec 52 points, sa troupe détient une avance de neuf points sur Halifax, au 16e et dernier rang donnant accès aux séries, mais les Mooseheads ne sont mathématiquement pas exclus des séries, eux qui pourraient terminer la campagne avec un maximum de 57 points.

Mercredi, l’Armada aura l’occasion de retrouver le sentier de la victoire en se mesurant à l’Océanic de Rimouski.