Armada Hockey LHJMQ

Touché coulé

Ironiquement, Élie Bérubé a marqué le but vainqueur de la série contre son ancienne équipe.
Élie Bérubé a marqué le but vainqueur de la série contre son ancienne équipe.

Gatineau, 5 avril 2015 — Les Olympiques de Gatineau ont su garder l’Armada tranquille pendant 60 minutes afin d’obtenir leur billet pour la deuxième ronde des séries éliminatoires avec une convaincante victoire de 4-1 à domicile.

«On a joué contre l’équipe la plus dure à rivaliser dans la ligue par rapport à leur vitesse, leur identité, leur éthique de travail et par le travail de Joël Bouchard, assure Benoit Groulx au terme de la rencontre. Maintenant on va jouer contre l’équipe la plus talentueuse de la ligue.»

 

Samuel Montembeault laissé à lui-même

Le portier de 18 ans a été bombardé de partout tout au long de la partie, faisant face à 27 lancers. Il a dû notamment se signaler dès le début de la rencontre avec un arrêt important aux dépens de Louick Marcotte lors d’un deux contre zéro.

Les Olympiques ont toutefois rapidement réussi à trouver le fond du filet durant le deuxième tiers grâce à une circulation dense devant la cage du gardien. Alex Breton a enfilé son premier but des présentes séries à l’aide d’un bon tir du haut du cercle droit, puis Élie Bérubé a imité son coéquipier en faisant de même en milieu d’engagement.

Joey Richard et Valentin Zykov ont finalement enfoncé les derniers clous dans le cercueil de l’Armada en troisième période. Danick Martel a pour sa part marqué l’unique but des siens avec moins de six minutes à faire.

«C’est une série qui n’était pas facile dès le départ avec le jeune groupe que nous avions, confit Bouchard. Je ne suis déçu que pour une chose : ce groupe-là méritait mieux.»

 

Une bataille de profondeur

L’un des points tournants de la série s’est joué au niveau de la profondeur dans chacune des deux équipes. Alors que la formation des Basses-Laurentides misait sur un trio de vétérans, les Olympiques pouvaient compter sur plusieurs lignes afin d’amener de la production offensive.

«Ce soir, [Alex] Breton a eu un but et [Élie] Bérubé aussi; [Joey] Richard a eu deux buts durant la série, note le pilote des Piques. C’est toujours des buts importants et c’est quelque chose que l’Armada n’a pas eu. C’est certainement l’un des facteurs qui a fait en sorte qu’on a gagné.»

Gatineau a dix marqueurs différents sur les 15 buts inscrits durant les six rencontres entre les deux équipes en ce premier tour alors que pour l’Armada, seulement quatre de ses douze buts n’ont pas été marqués par un des joueurs de 20 ans et Sanche.

«C’est sûr qu’on aurait aimé avoir de l’offensive des autres, mais on avait l’équipe qu’on avait aussi, soutient Bouchard, insistant sur la jeunesse de son groupe et donc le manque d’expérience. Pour nous, l’important était de jouer à notre façon et de se donner le plus de chances de marquer.»

Les Olympiques, avec cette victoire, passent au deuxième tour éliminatoire et tenteront de créer une autre surprise face à l’Océanic de Rimouski. Quant à l’Armada, c’est une première élimination en première ronde dans son histoire.

Maxime Hébert, @SDN_Hebert, SportsDuNord