Armada Hockey LHJMQ Zone vidéo

L’Armada quitte pour Noël avec deux points de plus

Étienne Marcoux repousse les 25 lancers dirigés vers lui signant du même coup son deuxième blanchissage de la saison.
Étienne Marcoux repousse les 25 lancers dirigés vers lui signant du même coup son deuxième blanchissage de la saison.

Boisbriand, 21 décembre 2013 — La troupe de Jean-François Houle recevait le Drakkar de Baie-Comeau pour un match attendu par bien des partisans au lendemain d’une victoire face aux Islanders. Les locaux ont dû patienter jusqu’en fin de troisième période afin de trouver le fond du filet et finalement disposer du Drakkar 1-0.

Étienne Marcoux est l’homme de confiance du pilote de l’Armada même s’il a été le gardien d’office la veille. Il fait face à Philippe Cadorette qui a été victorieux à ses quatre derniers départs. Les locaux rappellent d’ailleurs pour cette rencontre Yvan-Gabriel Mongo, Guillaume Vien, Brandon Hamelin ainsi que Samuel Levac qui en est à son premier match dans le circuit Courteau.

L’intensité est au rendez-vous dès le début de la rencontre. La robustesse est au rendez-vous et les arbitres interviennent très rapidement après les sifflets. Les deux formations s’échangent durant toute la rencontre les chances de marquer.

Les deux gardiens s’illustrent durant les 60 minutes de jeu. Marcoux terminera la rencontre avec 25 arrêts pour signer son deuxième blanchissage de la saison. Son vis-à-vis fera face à 16 lancers, dangereux pour la majorité.

Marcoux s’illustre notamment en y allant d’un superbe arrêt de la jambière sur une échappée en première période. Philippe Cadorette se signale aussi en réalisant plusieurs arrêts clés durant les trois avantages numériques qu’obtiennent les locaux durant les deux premiers engagements.

Malgré la domination de Baie-Comeau au chapitre des tirs au but, l’Armada joue du jeu aussi intense que son adversaire malgré les blessures et cela rapporte en fin de troisième. Julien Lepage est chassé avec six minutes à faire pour rudesse.

Daniel Walcott hérite de la rondelle à la reprise du jeu et lance. Le tir dévie sur Bergeron devant le filet et Martel pousse le disque dans la cage béante. Le meilleur pointeur de la formation blainvilloise inscrit son 18e but de la présente campagne.

Le Drakkar retire son gardien dans la dernière minute de jeu au profit d’un sixième attaquant, mais les hommes de Jean-François Houle ne flanchent pas sous cette pression additionnelle, se sauvant ainsi avec une victoire de 1-0.

Éric Veilleux, bien que déçu de cette défaite, souligne la performance d’Étienne Marcoux qui s’est mérité la première étoile pour un deuxième match consécutif. « Marcoux a fait de beaux arrêts, entre autres contre Boudreau à la fin, indique le pilote de Baie-Comeau. Il n’a pas donné grand-chose. »

Jean-François Houle reconnaît pour sa part l’intensité des deux équipes. « L’intensité était vraiment là! s’exclame l’entraîneur de l’Armada. Les deux équipes finissaient leurs mises en échec. C’était du jeu intense, de bonnes mises en échec et un match très plaisant. »

Un cadeau pour les joueurs

Les joueurs sortaient du vestiaire avec raison après la rencontre, car ils ont battu leur plus grand rival pour une deuxième fois en autant de rencontres cette saison.

« C’est sûr qu’on prend plaisir à les battre, mentionne le cerbère de l’Armada. C’est normal, c’est une bonne rivalité. Ce soir, les gars étaient prêts, même ceux qui n’étaient pas là l’année passée. Ils embarquent dans l’équipe pour tout le temps les battre. »

« On ne les aime pas, dit Danick Martel en riant. C’est sûr que c’est difficile avec toutes les blessures, mais on réussit à aller chercher des points de plus pour rester au sommet et en plus avec notre victoire contre Baie-Comeau aujourd’hui, ça fait du bien, car on peut les distancer encore de cinq points. »

Les joueurs sont unanimes : le congé de Noël sera bénéfique pour tous. Ils profiteront d’une semaine de repos avant de reprendre l’action une série aller-retour face aux Olympiques de Gatineau le 28 et 29 décembre. Le premier des deux rencontres sera au domicile de la troupe de Benoit Groulx.

Maxime Hébert, SportsDuNord