Hockey MIDGET AAA Vikings

Un premier match à oublier

1234150_565391156853526_391418218_nSt-Eustache, 6 septembre 2013 — Les Vikings de St-Eustache amorçaient leur saison à domicile en affrontant les Commandeurs de Lévi à l’aréna Florian-Guindon. Les visiteurs ont gâché cette rencontre tant attendue en écrasant la troupe de Dave Thériault au compte de 9-3.

L’équipe locale fait tout d’abord la présentation des joueurs de l’édition 2013-2014. Seuls le capitaine Charlie Roy, appartenant à l’Armada de Blainville-Boisbriand, ainsi que les trois assistants au capitaine ont au moins une saison derrière la cravate. Pour le reste, ce sont tous de jeunes recrues obtenant leur baptême avec l’équipe.

Durant la première période, les deux équipes se divisent les séquences offensives. Les Vikings bourdonnent beaucoup autour du filet tandis que les Commandeurs optent plutôt pour plusieurs tirs menaçants.

Au début de la huitième minute de jeu, Roy tente d’appuyer l’attaque, mais il est pris à contre-pied alors que Lévis prend possession de la rondelle, créant ainsi un deux contre un. Le porteur du disque effectue une passe et Tommy Viboux se signale en effectuant un beau déplacement latéral pour bloquer le tir.

En toute fin de période, les Vikings obtiennent un avantage numérique. C’est cependant les Commandeurs qui en profitent. Sur un passe lobée de Pierre-Luc Dion, Jean-Daniel Gauthier se libère de ses couvreurs et marque le premier but de la rencontre d’un tir vif en dessous de la mitaine du gardien. La première se termine 1-0 à l’avantage des visiteurs.

Le deuxième vingt est beaucoup plus mouvementé. Dès la 46e seconde, Salim Mahi-Beaudry égalise la marque en frappant la rondelle au vol à la limite de la légalité. Les célébrations sont toutefois de courte durée, car moins de deux minutes plus tard, Mathieu Nadeau fait taire l’aréna Florian-Guindon en trompant la vigilance de Viboux par un tir précis en dessous du bloqueur.

Ce but n’affecte pas le cerbère de St-Eustache malgré tout. Il sort quelques instants plus tard un arrêt désespéré incroyable de la mitaine en se faisant prendre à contre-courant sur un déplacement latéral. Cet arrêt motive les siens : sur la séquence suivante, Chartier fait scintiller la lumière rouge sur le retour de lancer de Cochrane.

Mais encore une fois, Lévis ne se laisse pas imposer par le regain de vie des Vikings. Après un cinq contre trois éreintant pour St-Eustache, Alex Barré-Boulet profite de la fatigue installée chez les locaux pour redonner l’avance à son équipe à l’aide d’un tir vif du côté du bloqueur.

L’intensité monte et les émotions aussi. Cependant, Cochrane en met un peu trop alors qu’après un sifflet de l’arbitre, ce dernier frappe au visage un adversaire. Il est chassé pour quatre minutes pour ce geste. Les Commandeurs n’en demandaient pas tant! Mathieu Nadeau enfile son deuxième de la rencontre en déviant le tir de Jean-Daniel Gauthier.

Malgré l’avance de deux buts des visiteurs, Viboux reste concentré et garde son équipe dans le match en effectuant plusieurs arrêts importants, notamment en plongeant sur un tir sur réception résultant d’une passe transversale.

Il ne peut toutefois tout faire… Quelques minutes avant la fin de la période, durant un quatre contre quatre, Barré-Boulet effectue une montée, puis réussit une feinte magistrale devant le défenseur pour ensuite décocher un tir faisant tripler l’avance des siens.

 

Les Commandeurs impitoyables

Le deuxième vingt se termine avec un coup de bâton de Lucas Thierus, l’envoyant au cachot pour les deux premières minutes de la troisième et ultime période. Pier-Alexandre Lagrange lui fait rapidement regretter cette erreur en marquant après une minute et 16 secondes d’écoulées à la pénalité.

Ce but brise les jambes des Vikings tandis qu’il donne des ailes aux Commandeurs. Ces derniers continuent leur domination et creusent l’écart avec environ 16 minutes à jouer. Ce septième but de Lévis et deuxième pour Lagrange faisait 7-2, signifiant du même coup la fin de la soirée de travail du cerbère des Vikings.

Samuel Gagnon prend alors la place de Viboux, mais rien ne change. Dès la reprise du jeu, les visiteurs entrent en zone adverse en trois contre un. Greg Denault passe à Justin Perron qui marque sur le premier tir dirigé sur Gagnon. Puis, quatre minutes après ce trois contre un, voilà que Lévis profite d’un deux contre zéro complété par maxime Paquet pour faire 9-2!

L’intensité se fait ensuite de moins en moins sentir. Les Vikings n’attendent que la sirène annonçant la fin du match pendant que les Commandeurs jouent pour jouer. Chartier marque toutefois son deuxième de la rencontre avec moins de cinq minutes à jouer lors d’une contre-attaque de son équipe. Mais, trop peu trop tard.

La partie se termine 9-3 pour les visiteurs. 50 tirs ont été effectués par ces derniers contre 27 pour l’équipe perdante. Chartier a tout de même bien fait dans la défaite, lui qui a récolté un point sur chacun des buts de son équipe avec deux buts et une passe.

« On a eu un bon début de match, une première période satisfaisante même! » mentionne le pilote des Vikings en ajoutant que le quatre minutes leur a fait très mal, mais aussi lorsque Lévis a marqué le but suivant le cinq contre trois qui doublait leur l’avance.

« Honnêtement, nos gars ont abandonné et c’est ce qui me déçoit le plus, termine Thériault. Au-delà de la défaite, au-delà du résultat, c’est le fait qu’ils aient abandonné et ça, c’est inacceptable. »

Le prochain match des Vikings de St-Eustache sera le dimanche 8 septembre à l’aréna Florian-Guindon et l’équipe tentera de vaincre les Lions du Lac St-Louis afin de remporter leur première victoire de la saison.