Armada Coupe Mémorial 2012 Hockey LHJMQ

L’homme derrière le chandail zébré

Nicolas Dutil, lors de la Coupe Memorial 2012.
Nicolas Dutil, lors de la Coupe Memorial 2012.

Blainville – À la suite de la conclusion de la saison 2012-2013 de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec, j’ai rencontré le vétéran officiel, Nicolas Dutil. Lors d’un entretien exclusif à SportsduNord, j’ai pu découvrir un vrai passionné de hockey, mais aussi un excellent père de famille. 

Fort de ses seize saisons dans la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (LHJMQ), Nicolas a avoué ressentir la même passion qu’à ses débuts comme juge de ligne, en 1997-1998.

« Quand j’ai débuté comme arbitre, c’était pour les bonnes raisons. J’aimais le sport et encore aujourd’hui, après plus de 800 parties, j’éprouve le même sentiment qu’à mes débuts dans la LHJMQ >>, souligne Nicolas Dutil.

En plus d’avoir officialisée plus de 800 parties dans le circuit Courteau, il a pris part à deux Coupe Mémorial, en 2010 à Brandon et à Shawinigan en 2012. Son parcours impressionnant ne s’arrête pas là. Le numéro 25 zébré a été d’office à trois reprises lors des championnats mondiaux seniors (2002,2003 et 2004).

Au cours des seize dernières années, il a aussi participé à la prestigieuse série entre le Canada et la Russie, mieux connu sous le nom de la série Subway et par avant, le défi ADT.

Plus qu’une passion…

Pour effectuer le métier d’officiel dans la LHJMQ, il faut être plus qu’un passionné. Avec le nombre élevé que ses hommes peuvent parcourir pendant une saison complète, qui s’élève à plus de 20 000 kilomètres. Le non-respect des partisans à leurs égards et l’éloignement de leurs familles…

En plus d’être le père d’un petit garçon, Nicolas est professeur et entraineur de hockey. « Sans une bonne gestion du temps et d’une conjointe compréhensive, je n’y arriverais surement pas », admet ce dernier. Faut arriver à concilier travail et famille tout en gardant la flamme pour ce qu’on fait.

Il est aussi entraineur de hockey, à l’endroit où il enseigne, à l’école secondaire Lucille-Tesdale de Blainville et pour l’équipe de son fils.