DEADEND RACE

Don King se donne en spectacle

Don King était en grandre forme devant les caméras (Photo: Vincent Ethier)

Montréal – Les médias étaient conviés, cet après-midi au Centre Bell pour la conférence de presse qui officialisait le combat mettant en avant-scène le québécois d’adoption Jean Pascal face à l’actuel champion des mi-lourds Tavoris Cloud.

<< Jean pascal est le meilleur boxeur que j'ai affronté dans ma carrière, je suis excité pour ce combat qui promet être très excitant pour les fans, a exprimé Tavoris Cloud.

Après plus d'un an sans monter sur un ring de boxe, Jean Pascal renouera avec l'action le 11 août prochain au Centre Bell. Les deux hommes croiseront le fer dans un duel pour le titre de champion des poids mi-lourds de la IBF.

En lever de rideau, Jean Pascal a scandé << finalement, je suis de retour>>. Le dernier combat de Pascal remonte au mois de mai 2011 à Montréal, alors qu’il avait encaissé une défaite face à Bernard Hopkins.

« Lors de la dernière année, j’ai évolué. Je suis devenu un boxeur et une personne beaucoup plus mature. J’ai beaucoup appris, avant j’étais comme un pitbull et maintenant je vais être plus patient », a souligné l’ancien champion des mi-lourds.

Don King se donne en spectacle

Même si nous étions habitués à voir des conférences de presse endiablées de la part de Jean Pascal, cet avant-midi, le célèbre promoteur américain Don King a volé le spectacle. « Je suis content de revenir à Montréal après tant d’années, a déclaré le coloré promoteur et tout au long de la conférence, il n’y pas raté une occasion de venter la ville.

Dès le premier contact avec les médias montréalais, Don King a soutiré les rires des personnes présentes, à l’aide de « ça va » et de « c’est fantastique », a affirmé King.

Par ailleurs, le boxeur québécois a exigé que les deux boxeurs se soumissent à des tests antidopage. << C’est une bonne chose pour la boxe. Les tests pourront avoir lieu à n’importe quel moment et les deux boxeurs veulent démontrer qu’ils pratiquent un sport propre, a admis le promoteur du groupe GYM Yvon Michel.

Vincent Tremblay, Sportsdunord